Selon diverses études menées dans le monde entier, la raison de la greffe de cheveux qui est « rejetée » par le corps est généralement le syndrome de lichen planopilaire (LPP), qui se développe après la greffe.
La LPP est une maladie inflammatoire du cuir chevelu qui se traduit par une alopécie inégale. Selon la littérature, 17 cas de LPP se sont développés 4 à 36 mois après la chirurgie de greffe de cheveux. Cependant, le fait qu’il ne se produise que dans 17 cas sur des milliers de greffes de cheveux effectuées chaque année prouve que la LPP peut être un problème pour un très petit pourcentage.